Ça pourrait être tellement simple finalement.

Ici et maintenant.

Ne pas regarder en arrière, ne pas se projeter en avant.

Juste être là.

De quoi ai-je besoin ?

Qu’est-ce qui me nourrit ?

Qu’est-ce qui me rend heureuse ?

Qu’est-ce qui contribue à ma vie ?

Qu’est-ce que je peux choisir maintenant ?

Qu’est-ce que je choisis maintenant ?

Laisser courir mes doigts sur le clavier, comme la composition d’une symphonie.

J’adore laisser mes doigts courir sur le clavier, j’ai l’impression de composer une musique, la musique de l’âme, les mots qui viennent et que j’imprime ici, sans filtre et sans voile, juste les poser.

Il y a une puissance qui apparait ici.

Je compose.

Je compose une mélodie.

La mélodie de ma vie.

Ici et maintenant, il n’y a plus de doutes ou d’incertitudes, pas de grands choix à faire. Etre là, respirer, observer.

Pas de plan à établir.

Rien à prévoir ou concocter.

Juste moi, mes mots, mon écran et le plaisir de le faire.

C’est tellement simple.

Alors, pourquoi on se complique tellement la vie ?

Pourquoi on passe des jours et des heures à chercher, encore chercher, chercher des réponses, le graal qui nous mènera jusqu’à nous.

Qui suis-je et quelle est ma mission ici ?

Pourquoi suis-je sur cette terre ?

Questions essentielles et à la fois témoins de l’éloignement d’ici et maintenant.

Ici et maintenant, je suis écrivain.

Ici et maintenant, je peux être maman.

Ici et maintenant, je peux être tout ce que je choisis, tout ce que je désire.

Ici et maintenant, je peux être heureuse, folle, enjouée, sympathique, discrète…

Je peux tout choisir. Tout est possible et disponible.

Ici et maintenant, je suis moi finalement.

Cette quête du moi, cette quête de l’essence, des origines.

Retrouver qui je suis.

Enlever les couches et les couches qui m’ont éloignée de moi-même.

Les couches de douleur, les couches de protection, les couches de « peut mieux faire », les couches de « doit bien faire ». Tous ces trucs qui n’ont aucun sens, les masques, les rôles, les premiers et les derniers, les figurants, les arrogants, les déments.

Enlever les couches et apparaitre toute nue, comme au premier jour.

Renaitre.

Pleinement soi. Entièrement soi.

Ici et maintenant.

Quel beau gros bébé je fais.

Qu’est-ce que ce bébé va choisir pour ce jour présent ?

Qu’est-ce que ce bébé va découvrir pour cet instant ?

Qu’il n’y a pas de quête ?

Qu’il n’y a rien à chercher au dehors et tout à retrouver au-dedans ?

Que tout est là, à portée de main ?

Qu’il suffit de le vouloir, de le choisir et de créer l’espace pour le faire apparaitre, pas trop ténu, pas trop vaste, juste ce qu’il faut.

Aimer.

C’est peut-être ça la clé.

S’aimer soi.

Aimer les autres.

Tous se voir et se reconnaitre.

Enlever tous nos couches et nos masques et apparaitre.

Voilà telle que je suis, toute nue et je me présente à toi dans toutes mes failles, mes blessures, mes défauts et ma vulnérabilité, dans toutes mes forces et mes faiblesses, dans qui je suis et ce que je n’ai peut-être pas encore reconnu de moi.

Je viens à ta rencontre et je sais que quoi qu’il se passe, je suis entièrement responsable de moi, de mes pensées et émotions, du chemin que je choisirai de suivre ou pas.

Tu es le conducteur, tu es le chemin mais je ne suis pas attachée à toi et je ne te dois rien.

Nous sommes libres et indépendants. Nous pouvons tout créer ensemble ou séparément.

Et quand je viens à toi dans ma vérité toute nue, tu m’offres le reflet de ma propre apparence. Tu me permets à la fois de voir un bout de toi et un bout de moi. Et alors, nous choisissons ce que nous voulons en faire, ce que nous voulons choisir, ce que nous voulons créer.

Il n’y a pas de but, rien qu’un chemin qui se crée au fil de nos pas, seuls ou ensemble.

Quel chemin vais-je choisir de prendre aujourd’hui ?

Quel chemin s’offre à moi ici et maintenant ?

Quel chemin s’offre à toi ici et maintenant ?

Ensemble ou séparément.

Photo par Brina Blum sur Unsplash

~~~~~~~~~~

Tu es nouveau/nouvelle ici ? Rejoins la communauté No Limit  et abonne toi.