J’ai un homme dans ma vie.

Au début de notre relation, je lui écrivais des poèmes coquins.

Nous étions au lycée et habitions chacun chez nos parents et les occasions de “rapprochement” étaient comptées, lui écrire permettait d’attendre en faisant durer le plaisir.

Nous aimions ça tous les deux.

Et puis, un jour, j’ai appris qu’il n’avait pas été le seul à lire ma prose. Il l’avait partagée.

Je me suis sentie trahie et un peu honteuse.

J’ai arrêté d’écrire.

Plutôt que de reconnaitre mes talents, que mes écrits aient pu plaire à d’autres hommes – et peut-être la fierté de mon homme à recevoir ce cadeau – j’ai choisi de me couper de ça par peur du jugement.

Je me suis souvenu de cela hier, après avoir publié cette vidéo où je parlais de toutes ces fois où on se stoppe par peur de mal faire.

Ce putain de jugement qui gouverne nos vies.

Sauf si tu choisis que ça suffit !

Est-ce que tu peux voir toutes ces fois où tu t’es stoppé ?

Toutes ces fois où tu as une super idée qui vient à toi et puis, pouf, le jugement qui va avec et éteint la flamme.

Le jugement qui peut prendre plein de formes différentes :

• te dire si c’est bien ou mal et te coincer dans tous les cas

• raviver les peurs

• utiliser la comparaison : d’autres l’ont déjà fait avant toi – et sûrement mieux – alors à quoi bon ?

• juger de tes capacités et aptitudes à le faire – et surtout à le faire “bien” : tu n’as pas assez d’expérience, de compétences, de talent…

Créer sa vie, c’est emprunter des chemins différents, vierges de toutes traces de pas.

C’est créer ton propre chemin à mesure que tu fais tes propres pas vers l’inconnu.

Si personne n’a créé ce que tu imagines avant toi, réjouis-toi !

Si plein de gens ont déjà créé ce que tu imagines avant toi, réjouis-toi !

Dans tous les cas, ta création portera ta signature unique et peu importe à quoi cela va ressembler car sur ce chemin tu apprendras plein de choses SUR TOI.

Et n’est-ce pas là l’objectif finalement ? Explorer ta vie et ses multiples possibilités ?

La vie est mouvement, perpétuel mouvement.

Choisir d’être en vie, c’est choisir le mouvement permanent, te réinventer chaque jour (et ce n’est pas parce que tu es vivant que tu es en VIE, je connais beaucoup de morts-vivants).

Si une idée vient à toi, c’est que tu as TOUT ce qu’il faut pour la faire prendre vie. C’est l’opportunité qui t’est donnée d’aller à la rencontre de toi et de tes talents, de te faire découvrir ta magie au-delà de la peur.

Si tu la saisis.

Apprendre à fonctionner au-delà des peurs et du jugement est un choix et s’apprend. C’est simplement une nouvelle “mécanique intérieure” à mettre en place et ça peut être facile et fun. Si tu veux savoir comment, contacte moi.

Mais, s’il te plait, ne t’arrête pas. Laisse le flot de la vie passer par toi. Autorise-toi à enrichir ce monde de ta présence.

~~~~~~~~~~

Tu es nouveau/nouvelle ici ? Rejoins la communauté No Limit  et abonne toi.

Photo par Kalen Emsley sur Unsplash