Depuis le début de l’année, j’embrasse et j’assume mon slow business.

Tu ne le sais peut-être pas, je suis devenue entrepreneure, il y a 6 ans déjà, après avoir quitté mon emploi salarié, en CDI, pour vivre avec mes enfants.

Je ne comprenais pas bien la logique de confier mes enfants à d’autres personnes pour reprendre mon travail, qui consistait également à accompagner des gens.

J’aimais mon boulot. J’avais des collègues sympa. J’étais très autonome dans ce que je faisais – Ô liberté chérie ! – juriste au sein d’une association d’aide aux femmes et familles.

Mais je voyais bien que la vie ne m’attendrait pas et que ces petits bouts que j’avais mis au monde continueraient à pousser. Je ne voulais pas en perdre une miette.

Alors, j’ai fait ce choix vertigineux d’arrêter de travailler, de choisir une vie différente, ne pas mettre mes enfants à l’école (là aussi, je ne voyais pas bien la logique de faire apprendre des trucs à des enfants qui savent très bien le faire naturellement), une vie plus simple, proche de la nature, au rythme de chacun.

Très vite, j’ai eu envie de contribuer autrement, pas seulement au sein de ma famille. J’ai fait partie d’associations de parentalité, de soutien à l’allaitement, de systèmes d’échanges locaux,… Et l’entreprenariat est arrivé, un grand pas pour moi, un saut total dans l’inconnu.

J’y suis allée petit à petit. J’ai dû mettre 6 mois avant d’oser créer une carte de visite et encore un peu plus avant d’oser la distribuer…

J’ai connu tout un tas de premières fois. Mes premières séances découverte, premier atelier, première formation, première vidéo, premier site internet, premier compte Facebook, premier visuel, première newsletter…et premier chiffre d’affaire à 5 chiffres. Tellement de choses à découvrir. Vertigineux mais BON !

Depuis quelques temps, je sentais le besoin de ralentir, de ne plus me “caler” sur des modèles extérieurs de réussite, mais de revenir à une forme de simplicité, à ce qui était là au commencement.

Pour être honnête avec toi, je ne supporte plus ces manières de se challenger en permanence, de devoir améliorer telle ou telle chose de notre quotidien, fixer de grands objectifs, prendre de nouvelles habitudes, arrêter de procrastiner ou “travailler” sur tel ou tel aspect de notre personnalité, comme si nous n’étions pas déjà formidables.

Je crois que la vie peut être magnifique telle qu’elle est. Que nous sommes magnifiques tels que nous sommes. Que c’est en le reconnaissant que nous pourrons vivre la plus belle des vies et offrir en retour notre plus belle contribution au monde. Je crois que la procrastination n’existe pas, c’est juste une erreur de destination, si tu fais ce qui te plait vraiment, ce qui te fait vibrer, tu y vas avec le sourire et plutôt deux fois qu’une.

Voilà à quoi ressemble mon nouveau business. Une entreprise qui s’insère dans ma vie et pas l’inverse. Une entreprise que je choisis de vivre à mon rythme, qui inclut beaucoup d’espace-temps, des marches quotidiennes dans la nature, de la créativité artistique, aucune notification de réseaux, un téléphone sur silence et non connecté la plus grande partie de la journée, peu de gens suivis et des escapades régulières pour nourrir ma créativité. Une entreprise qui me permet de déployer mes talents naturels et d’en découvrir d’autres, qui soutient ma vie, mon épanouissement et ma créativité.

Je me suis demandé en quoi je pouvais bien t’inspirer dans cette nouvelle orientation de vie. Nous sommes parfois tellement avides de grandes réussites, de grands objectifs et le chiffre d’affaire qui suit, de toujours plus de conseils et d’inspiration.

Ce n’est plus la voie que je suis. Et je sais que j’ai ma place ici, à te dire que toi aussi tu peux choisir de ralentir, et surtout, créer la vie qui te convient à toi, une vie à la campagne plutôt posée ou follement débridée si c’est ce qui fait sens pour toi. Une vie alignée.

Pénélope LM

Tu aimes mes mots ? Reçois mes lettres d’inspiration.